Club de Bridge de Gembloux
Numéro 2.19p
Bulletin

Bienvenue sur le nouveau site !

0 0 0 0 0 0
Pages viewed in 2021
N°11 - Tu débloques, ou quoi ?

Bonsoir Momo,

As-tu appris la mésaventure de ce vieux bandit d’Astyanax, hier soir ?

Comme tu le sais, c’est un parieur invétéré ayant l’habitude d’inviter trois comparses dans son manoir pour disputer quelques robres.

Ce n’est pas l’abus de Château Margaux qui fût responsable du pataquès que je vais te décrire, mais plutôt l’excès de confiance en soi qui lui a souvent valu pas mal de retours de manivelles.

Ils avaient décidé, d’un commun accord et pour le fun, de surcontrer la dernière donne de la soirée.

Asty découvrit cette main :

♠ : 10 9 7 6

:  R D 8 2

:  R D

♣ : A D V

et décida, bien évidemment d’extraire de sa boîte à enchères le carton 1 NT

Son partenaire fit l’enchère propositionnelle de 2 SA et la certitude d’empocher 1.000 points   (= résultat de 3 SA égal si vulnérable contré surcontré) sur lui fit écraser le paquet de 3 NT sur la table, qui en trembla …

Il faut dire qu’à 1$ le point ( même si cette monnaie s’est fort dépréciée depuis 10 ans ) cette perspective de gain était appréciable, ne serait-ce que pour renflouer sa cave à vin.

Le 5 fût entamé par un Ouest, déçu et déjà prêt à mettre la main au portefeuille ….

Le mort s’étala.

Astyanax bâcla son plan de jeu en comptant :

1 levée ♠

1 levée

3 levées

4 levées ♣

Et tu sais ce qui s’est passé…… 1 chute et 400 points de pénalité. Quel manque à gagner colossal !!!

En effet, en main au R , il s’empressa de remonter à pour faire l’impasse à ♣. Celle-ci échouant, OUEST repris de l’espoir et réalisa que le bon retour agressif se situait à ♠. Lorsque notre compère fût au mort à l’as de pique il prit conscience de son erreur, mais trop tard, il tira ses 2 ♣ maîtres et ne pût encaisser ses 2 ♣ affranchis. Il fallut encore concéder 3 ♠ et l’As  …. Quelle honte pouvait se lire dans son visage, reflété dans le regard assassin de son partenaire qui aurait bien voulu en croquer ….

Comment aurais-tu procédé, mon Maître ?

Rappelle-toi Sharky, qu’il s’agit d’abord de réussir son contrat et non de vouloir alourdir la note en prenant des risques inconsidérés. Souviens-toi de ce vieux proverbe d’un sapeur-pompier anonyme :  » Qui trop embrase, mal éteint  » !!!

En main, au R , il suffisait de :

– jouer R et D

                                  – As et D ♣ en donnant le roi, peu importe où il se trouve

  • si le flanc revient ♠, on prend de l’As et c’est ici où l’on s’offre un splendide déblocage : on jette le Valet ♣ sur l’ As !!! Les trois derniers ♣ sont maîtres et il suffit de les jouer …
  • si, inspiré EST revient coeur, on duque (c’est-à-dire qu’on laisse passer) car, si les étaient 5 – 2, pas de problème car EST ne sait plus rendre la main à OUEST et notre Roi second est protégé. Et si les étaient 4 – 3, les adversaires ne pourront encaisser que 3 et le R ♣.

«Facile Factu », comme disait mon Grand-Père Achille ….

J’aime bien quand tu m’illustres des catastrophes vécues comme celle-là … Tiens, aujourd’hui, c’est moi qui paie …… l’apéro !!