Club de Bridge de Gembloux
Numéro 2.19o
Bulletin

Bienvenue sur le nouveau site !

0 0 0 0 0 0
Pages viewed in 2021
N°1 - Coup de l'Empereur
N°1 - Coup de l'Empereur

– Sharky, mon ami, es-tu prêt pour le grand frisson ?

– Ne m’en dis pas plus, j’en tremble déjà ….

– Après 2 tours de table, les enchères aboutirent au contrat de 3 SA. Te voilà nanti de la main suivante, prêt à l’entame.

 

Tu décides, à raison, d’entamer l’As ♣ et tu découvres le mort …

 

 

Le déclarant consacre les minutes qui suivent à tracer les lignes directrices de son plan de jeu et détache un  petit ♣ du mort. Soudain son adversaire de droite défausse l’As ♦… Tu repousses ta D♣ que le déclarant prend au mort, et là, c’est le comble, ton partenaire jette à présent son As ♠ !!!

 

L’assistance est médusée et on peut entendre des Oh… jusqu’au fond de la salle. Diantre, où sommes-nous, penses-tu ? Et qui est cet adversaire atteint d’une folie passagère ou franchement suicidaire ? A moins que ce soit sa première donne et qu’il n’ait pas saisi que la carte  « 1 » n’est pas la plus petite !!!

Eh bien grâce à la machine à remonter le temps, te voilà, fin des années 40 au palais Dalat, c’est-à-dire dans l’ancien empire ANNAM ( l’actuel Vietnam) et cet énergumène n’est autre que le dernier empereur de ce pays…

– Sacré Bao Daï !!!

– Comment ? Tu le connais ?

– Ah, je ne connais que lui !! Même qu’il est venu manger dans un de mes repères à Charleroi, fin des années 80. Au restaurant Saïgon, en face de l’actuel An Nam …(*)

(*) : source très fiable, mais fait non vérifiable

Bao Daï, ou plus simplement Nguyen Phuc Vinh Thuy, né le 22 octobre 1913 fût effectivement le 13ème et le dernier empereur du Vietnam jusqu’au changement de régime en 1945. De 1926 à 1945, il fût le Roi de l’An Nam  (protectorat français représentant environ les 2/3 de l’actuel Vietnam, à côté du Tonkin et de la Cochinchine). A l’âge de 9 ans, il fût envoyé en France au Lycée Condorcet et ensuite à l’Institut des Sciences Politiques. A la mort de son père en 1926, il prit le nom de Bao Daï, ce qui signifie le « Protecteur de la Grandeur»

Très bon bridgeur, il semble avoir donné son nom à cette défense incroyable. Il avait en effet perçu immédiatement dès l’entame que pour permettre à l’entameur de reprendre la main et établir tous ses ♣, il fallait lui créer une reprise de main. En se séparant de ses 2 As, Bao Daï préparait le terrain… En effet, l’infortuné déclarant ne pût établir que 7 levées contre cette défense des plus inspirées !!!

Regarde plutôt ….